La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Préparer sa maison pour l’hiver

Posté le 24/10/2016

Inspections rapides à faire annuellement  

L’hiver arrivera à nos portes prochainement, au grand désarroi de plusieurs personnes,  mais votre maison est-elle prête à recevoir la première bordée de neige ? Lorsque des rénovations ont été effectuées sur votre domicile, il est essentiel de vérifier certains points importants et d’apporter l’entretien nécessaire et ce, chaque année. 

De ce fait, vous aider à la longévité de vie de vos travaux. La négligence du propriétaire peut malheureusement entrainer des complications pour se prévaloir des garanties des matériaux et des entrepreneurs.  Voici donc un petit aide-mémoire pour vous aider à préparer votre maison pour l’hiver, de bas en haut ! 

1.       Inspection générale de l’extérieur

  • Fissures dans les fondations
  • Revêtement abîmé ou manquant

Pour commencer, faites d’abord un grand tour de la maison et vérifiez s’il n’y aurait pas de nouvelles fissures, ou si les anciennes ne se seraient pas élargies. Aussi, notez bien si le revêtement est endommagé à certains endroits. Pour éviter l’infiltration d’eau lors du gel et du dégel, il est important de les faire réparer. Ainsi, vous pourrez prévenir que l’eau provoque l’éclatement du béton et que votre tout nouveau sous-sol en soit affecté.

 

2.       Préparer son terrain

  • Autour de la maison
  • Sous le balcon
  • Ranger, racler et tondre

Après, ou même pendant votre inspection des fondations, il est toujours bon de retirer tout ce qui se trouve en bordure de votre maison. Que ce soit les feuilles, les plantes ou des morceaux de bois, vous éviterez ainsi des situations indésirables, comme l’accumulation d’eau, les fourmis, et même la venue de certains rongeurs. N’oubliez pas de vérifier sous le balcon ! On en profite également pour effectuer les tâches plus générales, par exemple, ranger les meubles de patio, racler le terrain, tondre une dernière fois la pelouse si la température le permet et tailler nos plantes.

 

3.       Hiverniser vos tuyaux

  • Boyaux d’arrosage
  • Piscine

Pour éviter les dégâts d’eau sur le terrain ou même dans la maison, penser à couper l’alimentation d’eau à l’extérieur (boyaux d’arrosage, piscine, etc.). Laissez ensuite couler vos robinets  pour que chaque tuyau se purge de son contenu. Ensuite, vider et ranger les boyaux d’arrosage à l’intérieur pour en conserver leur efficacité. Si vous possédez une piscine, respectez les consignes du fabricant quant à la préparation pour l’hiver.

 

4.       Portes et fenêtres

  • Étanchéité
  • Calfeutrage et coupe-froid
  • Thermos

Il est très important d’examiner l’étanchéité de vos portes et fenêtres pour éviter les fuites d’air, mais aussi les infiltrations d’eau. Saviez-vous que 25 % des pertes énergétiques d’une maison viennent de là ? Assurez-vous que le calfeutrage et le coupe-froid ne sont pas abîmés, décollés ou fendillés. Vous conserverez ainsi votre chaleur là où elle doit être ; à l’intérieur ! Si vous devez vous battre avec le rouleau de pellicule plastique chaque année pour isoler vos fenêtres, il est grand temps de penser soit à les remplacer, à changer les thermos ou à refaire le calfeutrage selon votre situation. Dans tous les cas, il est préférable de faire appel à un entrepreneur pour s’assurer que le travail sera bien fait.

 

5.       La cheminée

  • Ramoner

Pour les résidences possédant un foyer, il est important de faire ramoner la cheminée au moins une fois aux trois ans. Vous pouvez faire appel à un spécialiste qui effectuera en plus une inspection de celle-ci pour s’assurer de son bon fonctionnement. L’une des principales causes des incendies résidentiels est les feux de cheminée, ne prenez donc pas cette étape à la légère.

 

 

6.       La toiture

  • Bardeaux
  • Solins
  • Gouttières
  • Trappes d’évacuation

Nous négligeons souvent l’importance d’inspecter le toit de notre résidence. Même si l'entrepreneur garantie l'installation pendant cinq ans, vous avez tout de même la responsabilité de vous assurer que tout est en ordre pour que sa durée de vie atteigne les 15 à 20 ans escomptés. Il faut en premier lieu s’assurer que les bardeaux sont bien fixés et remplacer au besoin ceux qui sont désuets. Jetez également un œil aux solins, ces pièces de tôles qui font tout le tour du toit. Il vient ensuite le tour des gouttières. Retirez tout ce qui s’y trouve qui pourrait empêcher l’eau de bien circuler, comme les feuilles par exemple. D’ailleurs, elles doivent être bien fixées pour éviter les déversements à proximité des fondations de votre maison, en plus d’empêcher les accumulations de glace sur le bord de votre toiture. Un dernier point à vérifier à cette hauteur ; les trappes d’évacuation. Que ce soit l’orifice de drainage de la toiture (si votre toit est plat), la trappe de la salle de bain et celle de la hotte de la cuisinière, tout doit être en ordre pour éviter les infiltrations d’air, ou même la visite surprise de petits animaux, comme les oiseaux ou les rongeurs. Tout dépendamment  de son emplacement, n’oubliez pas de nettoyer le conduit de la sécheuse pour éviter les incendies.

 

 

7.       Entretien de l’air climatisé et chauffage central

  • Filtre du climatiseur
  • Dépoussiérer et dégager les trappes de ventilation

L’entretien de vos systèmes de climatisation et de chauffage est un point important pour s’assurer du bon fonctionnement de ceux-ci. D'abord, nettoyer le filtre du climatiseur au moins une fois par année permet d’utiliser pleinement sa puissance, en plus de vous assurer une meilleure qualité de l’air. Négligez cette étape vous soumet au risque de respirer un taux élevé de poussière. Renseignez-vous auprès de votre fabricant sur la durée de vie des filtres et autres recommandations qui pourraient être obligatoires pour respecter les éléments de la garantie. Pour ce qui est du système de chauffage, si vous utiliser des combustibles, comme le gaz naturel, le mazout et le propane, il est recommandé de faire appel à un spécialiste. Il analysera l’état général de votre système, des filtres, des conduits, et même de la cheminée. Il s’assurera que le taux de monoxyde de carbone dégagé respecte les normes. Si votre source de chaleur est électrique, dépoussiérez et nettoyez les plinthes, les calorifères et les entrées d’air.  Si vous avez une fournaise, il est recommandé de vérifier le filtre avant, pendant et après la saison froide (aux trois mois). S'il est encrassé, nettoyez-le ou procurez-vous en un nouveau.

 

 

8.        Inspection de l’intérieur

  • Joints de silicone 

Pour finir, une petite inspection rapide des joints de silicone dans les salles de bain et la cuisine vous évitera bien des soucis avec les infiltrations d’eau. Notamment, que ce soit les joints dans la douche et ceux autour des comptoirs, il est recommandé de les changer s’ils sont noircis ou fendus. Il est très facile et peut coûteux de le faire chaque année plutôt que d'attendre qu'ils soient usés. 

 

 

 

9.       Taux d’humidité

  • Déshumidificateur / humidificateur

Plusieurs propriétaires ignorent l’importance du taux d’humidité de leur maison. Le taux recommandé tourne autour de 45% à 55%. Si le taux est plus bas ou dépasse ce nombre, il est conseillé d’utiliser un humidificateur ou un déshumidificateur selon votre cas. Le plâtre, notamment aux jointures, et le bois sont des éléments qui réagissent aux changements de température, surtout l’été et l’hiver. Un fort taux d’humidité peut faire gonfler le bois, alors qu’une insuffisance peut le faire se contracter. Vérifier cet élément vous évitera de vous retrouver avec des planchers endommagés et des fissures dans les murs.